Doppelsöldner

Article publié le jeudi 25 octobre 2007 par Mikael
Mis à jour le samedi 3 novembre 2007



Dès que j’ai aperçu ce petit soldat en armure j’ai compris qu’il allait rejoindre ma collection. Mais je n’étais pas sûr de le peindre ! Pas de long nez, pas de chairs en putréfaction, pas de traits outrageusement caricaturaux bref rien dans mes cordes habituelles.

Mais à force de le regarder je me suis dit : allez hop, lance-toi !

Voilà le résultat :

Pour une fois, pas de pas à pas (marrant à écrire ça !) : le temps pour finir avant la fin du concours en ligne des chiens de guerre était trop court : à peine une semaine !

J’ai donc juste pris le temps de noter les mélanges utilisés pour la peinture

Le visage :

Le visage est très expressif, mais aussi très fin et petit (chose qu’il est aisé d’oublier lorsqu’on regarde la version officielle).

La base est un mélange de marron sable PA et de chair claire PA.

Les premières ombres sont posées en tendant peu à peu vers le marron sable pur. J’ai ensuite ajouté un peu d’ombre brûlée PA.

Les lumières sont ensuite ajoutées en chair claire claire puis ivoire.

L’inclinaison inhabituelle du visage m’a perturbé (on se trouble d’un rien).

Les tons sont posés avec des lavis de bleu et de vert catachan GW. Les joues sont reprises avec des glacis de shadow grey pour l’aspect mal rasé et froid. Les cernes sont accentués avec un peu de bleu.

Une petite coupure orne le front (encre rouge + noire).

L’armure :

La partie la plus nouvelle pour moi. Je ne suis pas un habitué du TMP (mes seules expériences en ce domaine sont celles des figostages).

L’idée de départ était de rendre un acier utilitaire, à l’oxydation discrète : celle du matériel qui sert et dont le propriétaire prend soin, mais qui n’a rien du brillant d’une armure de parade. Malgré l’oxydation, je désirais conserver un aspect "froid" au métal.

La base est un mélange de boltgun metal GW et de bleu marine foncé. Elle est déposée en plusieurs lavis assez fins, jusqu’à former une couche opaque légèrement brillante.

Des lavis de bleu marine foncé PA (20%) et de chainmail GW sont ensuite passés sur les parties qui reçoivent la lumière. On termine par des lavis de mithril silver GW.

Cette première étape terminée, on attaque le travail d’ombrage : des lavis de noir chaos GW, de rouge noir PA et de marron orange PA sont posés avec une nette domination pour le noir.

C’est l’étape la plus longue. J’ai dû reprendre plusieurs fois, grâce aux conseils de Jaeckel, impitoyable mais juste (je suis bien content de l’avoir dans mon équipe lui :P) qui m’a permis de corriger le tir !

Au final les parties les plus ombrées sont quasi mates et noires.

Les lumières sont enfin retouchées et une pointe de MET11 humbrol vient ajouter les derniers rehauts de lumières. Au final, même si c’est un peu plus rapide qu’un NMM, ça reste long, mais quand on aime ... :D

La ceinture :

Une base de peau sombre GW ombrée au schorched brown GW et au noir, reprise pour les lumières avec du chair tannée et de l’ivoire.

De petites entailles sont simulées par des coups de pinceau verticaux.

Les sacoches :

Une base uniforme anglais assombrie avec du ombre brûlée et du vert catachan et éclaircie avec du chair moyen et de l’ivoire.

Le bouclier :

Je voulais sortir de la monotonie du métal sans concentrer les regards sur lui : j’ai donc pris des couleurs désaturées et éteintes par des complémentaires : un jaune et un rouge.

Le jaune mort : une base de snakebite leather et camo green GW. Les ombres sont en vert olive et encre marron plus une touche de noir. Les lumières sont obtenues en ajoutant de l’ivoire à la base et terminées à l’ivoire pur.

Le rouge éteint : une base de rouge escarre et de vert catachan. Les ombres sont posées en ajoutant du vert et du noir, les lumières avec un peu de tanned flesh GW et d’ivoire.

La surface est retravaillée pour ajouter des taches et de l’usure.

Le socle :

Il me fallait réaliser un socle avec la contrainte du "socle d’origine" qui reste tout petit. Je voulais que mon "double solde" fasse face à la menace : mais comment ? Là encore, c’est Jaeckel qui me sort de l’impasse avec l’utilisation d’un sac d’or à défendre : le sac de pierre de la baliste des lions Rackham semble parfaitement convenir. Le casque à côté rappelle notre soldat et son côté véniel...

Pour le côté enfer, une jolie plaine de cendres semble tout indiquée pour se marier avec le "gris" de l’armure.

  • Les sacs d’or :

Le cuir reprend les couleurs du bouclier.

L’or est réalisé avec une base d’encre marron et de shinning gold GW, reprise au burnished gold GW. Les dernières lumières sont au MET11 humbrol.

  • Le casque :

Même travail que l’armure.

  • La plaine de cendres :

Le sol est réalisé avec une couche épaisse de gel de structure acrylique mélangé à divers sables fins de ma collec.

Il est peint avec divers gris en brossage.

Une fois sec, il est recouvert de pigments MIG noirs, gris et blancs (et une pointe de terre rouge).

La figurine est collée, et des pigments sont ajoutés sur les pieds pour la lier visuellement au socle.

Deux branches sont peintes en noir avec des bouts gris ou blanchâtres pour évoquer le bois brûlé.

Conclusion :

Encore une pièce helldorado bien sympathique à peindre. Vivement la suivante !



La note sur coolminiornot :

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé par SPIP 1.9.2c | Squelette sandnyko 1.3.2 | Suivre la vie du site RSS | Navigateur conseillé: Firefox 2