Rackham Blues

Article publié le dimanche 20 janvier 2008 par Mikael
Mis à jour le samedi 26 janvier 2008



On ne le dira jamais assez : c’était mieux avant !

C’est en effet la nostalgie qui a été le moteur de cette saynète. Rackham est à bout de souffle. C’est la fin. Elle va mourir la ma-marque ! Et pourtant, Rackham a été un choc pour les deux auteurs de ce site. Les figurines étaient belles, rigolotes et pas très chères (c’est ce caractère qui a disparu le plus vite d’ailleurs... :) ). Et puis il y avait le style Rackham : la popularisation du NMM, les couleurs chatoyantes, les zombies, les Mid-Nors...

Alors, comme ça solde de partout, on refait nos stocks et on se replonge dans les vieilles références. Et c’est comme ça qu’on se retrouve à peindre deux vieux diablotins de la colonie Ephorath !

Le diablotin numéro 1

Comme d’habitude, on commence par une jolie sous-couche blanche GW.

Après réflexion (et une tentative ratée en bleu, suivie d’une trempette B-) ), la peau sera rouge vif.

La couche de base est un Rouge cad. clair PA 910, en trois couches diluées.

On passe ensuite aux ombres en lavis successifs : Rouge cad. vermillon PA 909, puis Rouge cad. brulé PA 814 puis Rouge noir PA.

Après une trentaine de lavis, on passe aux lumières : Rouge cad. clair PA 910, puis Orange intense PA 851, pour finir sur de l’Aurore PA 911.

La peau est ensuite enrichie par des tons en glacis plus ou moins dilués : Violet bleuté PA 811, Bleu ciel PA 961, Liche Purple GW, Vert catachan GW pour les ombres.

On attaque l’armure. La base est un Marron doré alezan doré PA 877.

Les ombres sont ensuite traitées avec de l’Uniforme japonais PA 923, Puis de l’Uniforme anglais PA 921. On ajoute ensuite un peu de noir.

Les lumières sont reprises avec du Beige PA 917.

Les éclats ou rehauts sont placés aux mieux, et en blanc pur dilué en plusieurs couches.

Le bas est traité pareil. Base marron doré alezan doré PA 877.

Puis on passe aux ombres et au lumières avec les mêmes couleurs.

Des glacis de turquoise sont ajoutés.

Les parties en acier sont traitées avec une base de Gris bleu clair PA 905. Les ombres sont reprises avec du Gris basalte PA 869 et du noir. Les lumières sont reprises avec la base plus du blanc. Les rehauts sont repris en blanc pur.

Les traces de rouilles sont obtenues avec du Marron royal navy PA 985, du Cuir rouge PA 818, du Marron orangé PA 981 et une touche d’Aurore.

La barbe est Violet bleuté PA 811, ombrée au Liche Purple GW et éclaircie avec un peu de Bleu ciel PA 961 et du blanc. Un glacis de Hawk Turquoise vient finir le tout.

Les détails sont finis (garde sur une base de uniforme anglais, sabot sur une base de noir et Ombre brulée PA 941)

L’ensemble est retouché, (grâce aux conseils de l’autre fâcheux... :-P) en particulier les ombres de l’armure sont reprises et foncées (ajout d’Ombre brûlée).

Le diablotin numéro 2

Une fois le premier fini, il faut passer au second : la peau, la barbe, les sabots et les parties aciers sont traitées similairement.

Seule l’armure, qui ne me satisfait pas pleinement sur le premier, a été traitée très différemment :

  • la base est en Uniforme anglais ;
  • les ombres sont ajoutées avec du noir additionné à la base ;
  • les lumières sont ajoutées avec de l’Uniforme japonais, du Marron alezan doré, du Beige, mais restent légères, pour conserver une armure relativement sombre, qui contraste avec la peau (à la fois en chaud/froid et clair/obscur).

Les rehauts sont bien sûr placés en blanc.

Là encore, on finit par quelques glacis localisés de turquoise.

Le tout est encore retouché à la fin, sur les conseils du Jaeckel.

Le Grand final

Les démons sont finis : on peut les poser sur le socle !

Rackham blues assuré !!! [1]



La note sur coolminiornot :

Notes

[1] Merci encore aux illustrateurs, sculpteurs et peintres qui malgré leur anonymat forcé nous ont fait rêver...

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé par SPIP 1.9.2c | Squelette sandnyko 1.3.2 | Suivre la vie du site RSS | Navigateur conseillé: Firefox 2